Bande Annonce de Les derniers jours du mondeDécouvrez la bande Annonce de Les derniers jours du monde sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1778/fond/1778_w_500.jpg
Arnaud Larrieu
Catherine FrotKarin ViardMathieu AmalricSergi LópezBaya BelalClotilde HesmeDaniel CohenJacques NolotManon BeaucoinOmahyra MotaPierre PelletSerge Bozon

Les derniers jours du monde

130 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu.

Casting : Catherine Frot, Karin Viard, Mathieu Amalric, Sergi López, Baya Belal, Clotilde Hesme, Daniel Cohen, Jacques Nolot, Manon Beaucoin, Omahyra Mota, Pierre Pellet. Serge Bozon

Synopsis : Il s'appelle Robinson et, pour l'amour d'une étrange créature il quitte sa femme. C'est l'été dans le sud-ouest de la France et une étrange menace plane sur les hommes. C'est le début de la fin du monde, ou de la fin d'un monde, pour un ensemble de raisons politiques économiques ou écologiques diffuses. Il reste encore du temps pour errer à la recherche d'une femme ou de toutes les femmes à la fois. Robinson sur les routes de France, de Navarre, d'Espagne ou même sur celles de sa mémoire met enfin ses affaires de cœur en ordre.

Scénario : Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu.
Pays : Espagne | France
Tags : Anticipation, Sud de la France, Comédie dramatique française des années 2000.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Dans Les derniers jours du monde des frères Larrieu le personnage joué par Mathieu Amalric se nomme Robinson. Un nom en forme de métaphore pour celui qui se retrouve échoué dans un monde qui va se dépeupler. On est dans le registre de la fable, en France où l’on répugne à faire de la science fiction.

Une fable politique plus qu’apocalyptique sortie en 2009 avec un joli casting de femmes : Karin Viard, Catherine Frot et, furtivement, Sabine Azéma. Côté homme il faut signaler la présence de l’excellent Sergi Lopez. Arnaud et Jean-Marie Larrieu pour leur 4e long métrage de fiction évoquent l’errance d’un homme qui s’est séparé de sa femme et de sa maîtresse. Et si c’était ça la vraie fin du monde ?

La montagne, l’art, l’hystérie amoureuse sont les grands thèmes qui hantent les films des frères Larrieu depuis qu’on les a découverts en 2003 avec leur premier long « Un homme, un vrai » avec, déjà, Mathieu Amalric. Pratiquant un cinéma allégorique et régional, les deux hommes qui écrivent et réalisent ensemble, ont souvent tourné dans leur région, le Midi-Pyrénées qu’ils qualifieraient plus volontiers sans doute d’Occitanie. Originaires de Lourdes ils racontent toujours d’étranges histoires, des histoires d’hommes qui ont vu l’homme qui a vu l’ours. Il y a dans Les Derniers jours du monde un petit côté conte philosophique puisque la fin du monde annoncée a des causes à la fois multiples et singulières.

Attentats, guerre, épidémies, désastres écologiques se conjuguent pour illustrer en contrepoint les crises des protagonistes. Il y a plus de Ruiz et de Buñuel que de Roland Emmerich dans cette façon de faire du film catastrophe. D’ailleurs c’est presque un film espagnol puisqu’il fut tourné en partie au pays basque. Pour la première fois les cinéastes ont fait appel à un matériau extérieur car ce scénario est une adaptation d’un roman et demi de Dominique Noguez, adaptation auquel l’auteur d’ailleurs a participé. Un roman et demi parce qu’il s’agit de deux livres Amour noir et Les Derniers jours du monde parus en 1997 et 1991 chez Gallimard et Robert Laffont. Road movie extravagant, véritable voyage dans la mémoire, le film s’est promené sur les plages de Biarritz, à Pampelune, à Taïwan, à Toulouse, dans les grottes du Lot, et enfin à Paris de nuit, dans des quartiers plongés dans l’obscurité. Une version autoroute des vacances ultime, avec régression vers la nudité absolue. Quelque chose à voir avec la mythologie grecque et la colère des dieux.

Faire l'amour, et puis mourir.

Sous les sirènes et les pluies de cendre, Robinson Labrode coure et ne va jamais dans le sens des autres. Il a erré toute sa vie et possède désormais un but. Le monde meure, la Terre hurle et se débat, lui est calme, serein, et renaît. La vie pousse son dernier souffle, un ...

Lire la suite
8
B-Lyndon

Avant l'apocalypse...

Saisissant d'angoisse. Une vraie claque. Des frères Larrieu, j'avais beaucoup aimé "Peindre où faire l'amour", film très réussi, à mon avis incompris comme celui-ci. On retrouve leur façon bien particulière d'inscrire la vie quotidienne de monsieur ou madame tout le monde,soumis ...

Lire la suite
8
Guillaume Rouleau

Robinson naufragé

L'apocalypse, chez Les Larrieu, elle est biblique. Les sept plaies sont modernisées (Pollution, virus, guerre nucléaire, hystérie, tremblements de terre...). Et on y croit, malgré l'absence de gros moyens, l'ambiance est parfaitement restituée. Il faut voir les rues de Toulouse ...

Lire la suite
8
MrShuffle
 
A voir également
Affiche du film L amour est un crime parfait

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Potiche

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE VOYAGE AUX PYRÉNÉES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Malevil

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés