Bande Annonce de MALEVILDécouvrez la bande Annonce de MALEVIL sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1225/fond/1225_w_500.jpg
Christian de Chalonge
Hanss ZischlerJacques DutroncJacques VilleretMichel SerraultRobert DhéryEduard LinkersEmilie LihouJacqueline ParentJean-Louis TrintignantPénélope PalmerBéatrice HouplainGuy Saint-JeanMarianik Revillon

MALEVIL

115 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Christian de Chalonge.

Casting : Hanss Zischler, Jacques Dutronc, Jacques Villeret, Michel Serrault, Robert Dhéry, Eduard Linkers, Emilie Lihou, Jacqueline Parent, Jean-Louis Trintignant, Pénélope Palmer, Béatrice Houplain, Guy Saint-Jean. Marianik Revillon

Synopsis : A la suite d'une explosion atomique, six hommes et une femme, uniques survivants cloîtrés dans la cave d’une propriété agricole vont tenter de reconstruire leur monde en ruines. Sont-ils les seuls survivants de leur commune ? De leur pays ? De toute la planète ? Après avoir récupérer leurs esprits, ils se réorganisent doucement en une micro société et reprennent goût à la vie. Jusqu'au jour où nos survivants apprennent l’existence d’un autre groupe qui a trouvé refuge sous un tunnel. Fulbert, leur chef, tente d'imposer sa loi par la violence …

Scénario : Christian de Chalonge, Pierre Dumayet.
Musique : Gabriel Yared.
Pays : France
Tags : Science-fiction, Drame.

Film pas encore disponible

Le trop méconnu Christian de Chalonge a réalisé peu de films, mais toujours ambitieux. Avec L'Alliance en 1970, il flirtait déjà avec la science-fiction comme il le fera onze ans plus tard avec Malevil. L'Argent des autres en 1979 avec Catherine Deneuve, Jean-Louis Trintignant et Michel Serrault était une critique virulente des requins de la finance et obtint le Prix Louis Delluc et les Césars du meilleur film et du meilleur réalisateur. Son film le plus connu reste le dérangeant Docteur Petiot en 1989 encore avec Michel Serrault, son acteur fétiche.
Fable post-apocalyptique campagnarde, Malevil, réalisé en 1981, s’inspire librement du roman d’anticipation de Robert Merle écrit en 1972. Tellement librement, surtout pour la fin, que l’auteur a refusé d’être crédité au générique. En choisissant de laisser hors champ l’explosion nucléaire, de Chalonge tourne d’emblée le dos au spectaculaire pour axer son film sur la psychologie de son petit groupe de survivants. C’est avec un minimalisme très attachant qu’il filme dans les moindres détails leur réorganisation : nouvelles plantations, bricolage de fortune d’un émetteur, tri des médicaments restant...
Le film bénéficie aussi du travail remarquable du grand décorateur Max Douy qui gagna le César pour ses décors post apocalyptiques ruraux, une rareté puisque ce genre de films se situent toujours dans des paysages urbains. Côté casting, c'est royal : Michel Serrault en maire devenu leader pacifique, Jacques Villeret dans un rôle d’attardé, mais aussi Jacques Dutronc, Jean-Louis Trintignant en leader fasciste et un Robert Dhéry très inhabituel dans son avant-dernier rôle. Intrigant, philosophique et constamment inquiétant, Malevil pose surtout une ultime question : est-ce forcément une bonne chose d’être récupéré par la civilisation ?

French-Cancan, Quai des orfèvres, Lumière d'été... Autant de classiques qui doivent beaucoup à Max Douy, l'un des plus illustres chefs-décorateurs du cinéma français. Né en 1914 à Issy-Lès-Moulineaux, il débute à 16 ans aux ateliers Pathé de Joinville-le-Pont, d'abord comme dessinateur. Assistant au début des années 30 auprès des grands chefs-décorateurs de l'époque, il est engagé sur La Règle du jeu de Renoir comme second d'Eugène Lourié, mais c’est lui qui fait tout le boulot car Lourié est très souvent absent.
Il retrouvera Jean Renoir pour French-Cancan, mais n'est devenu chef décorateur qu’en 1942 sur Dernier Atout de Jacques Becker. Il décorera ensuite le magnifique Lumière d'été de Jean Grémillon, Les Dames du Bois de Boulogne de Robert Bresson, ou Quai des orfèvres de Clouzot.
En 1947, Le Diable au corps marque le début de sa longue collaboration avec Claude Autant-Lara : ils travailleront ensemble sur près de vingt films, dans des styles très différents dont le réjouissant Occupe-toi d'Amélie qui lui vaut un Prix à Cannes en 1949 ou La Traversée de Paris en 1956 où il reconstitua totalement un Paris nocturne en studio.
A partir des années 60, avec l'arrivée de la Nouvelle Vague et ses tournages en décors naturels, Max Douy trouve moins d'occasions d'exercer ses talents. Mais les décors naturels lui réussissent aussi. La preuve avec Boulevard du rhum de Robert Enrico, Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, ou carrément le James Bond Moonraker en 1979 pour lequel il conçoit un décor très spatial.
Trois ans plus tard, son travail sur Malevil est logiquement récompensé par un César. Egalement décorateur de théâtre, résistant pendant la guerre, syndicaliste et fondateur avec d'autres de la Commission Supérieure Technique, ce grand monsieur décéda en 2007 à 93 ans après une vie entière dévolu au cinéma, au théâtre et à la politique.

Du post-apo dans le Périgord

Un univers post-apocalyptique, une ambiance lorgnant vers le film fantastique et une atmosphère glaciale servie au travers d'une esthétique empruntant ses visuels aux « Mangeurs de pommes de terre » de Van Gogh ; le film peut nous faire penser à « La route » de John Hillcoat, ...

Lire la suite
7
Danny Madigan

Paru en 1972 le roman d'anticipation Malevil de Robert Merle eut droit à une adaptation au cinéma une dizaine d'années plus tard... "inspiré librement" toutefois comme l'indique l'affiche et le générique, Merle répudiant et acceptant mal les coupes et raccourcis du cinéaste ...

Lire la suite
8
Kevin Gosse

Malevil (1981)

Il s'agit d'un film de science fiction et de survie qui se veut tout à fait réaliste. L'histoire se déroule entièrement dans un petit village tranquille. Une terrible explosion est suivie par une intense vague de chaleur. Tout est détruit, tout le monde est mort sauf quelques ...

Lire la suite
8
greenwich
A voir également
Affiche du film A NOUS DEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE BON ET LES MÉCHANTS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ALLIANCE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film GREEN LANTERN

à partir de

1.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés