LES ENFANTS DE TIMPELBACH

À partir de 8.99 €
Parce que le village de Timpelbach n'est pas un décor, il existe vraiment (en Wallonie!)
Jeunesse - 2008 - France - 94 MIN - VF - Tous publics

Dans le village de Timpelbach, les enfants ne font que des bêtises. Lassés de les rappeler sans cesse à l’ordre, leurs parents se réunissent et décident de donner une bonne leçon aux gamins en disparaissant l’espace de quelques heures. Ils se cachent dans la forêt, où ils sont tous faits prisonniers par les troupes d’un étrange général. Les enfants sont donc livrés ...

Réalisé par

5.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Yves Alion
Yves Alion
CHRONIQUEUR

Ce film en forme de fable hors du temps est en fait adapté d’un livre pour enfants de Henry Winterfeld au titre similaire. D’entrée de jeu le décor nous entraîne au pays du conte, un conte dont les héros sont des enfants qui à force de bêtises voient leurs parents déserter le village afin de leur administrer une leçon.

Dès lors les gamins doivent s’organiser pour subvenir à leurs besoins vitaux. L’occasion de faire assaut d’imagination. Même si tout le monde ne s’accorde pas sur les mêmes objectifs et qu’une guerre de moins en moins sourde est déclarée entre deux groupes. Pour autant la violence reste mesurée et nous sommes davantage dans La Guerre des boutons que dans Sa Majesté des mouches.

Les Enfants de Timpelbach a néanmoins en commun avec ces deux films de mettre en scène une « république des enfants », pour reprendre l’expression de Jacques Fansten, l’auteur de La Fracture du myocarde, peut-être le mètre-étalon en matière de films montrant des gamins. Une république des enfants pleine de fantaisie, à l’image de ce film entraînant, qui parvient sous une fausse désinvolture à marier les éléments du conte traditionnel avec ceux du monde d’aujourd’hui.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

C'est un film qui met en lumière la façon dont des enfants livrés à eux-mêmes hésitent entre barbarie et démocratie.

Nicolas Bary

C'est un autre conte adapté au cinéma mettant en scène des enfants

LA VIE D'ADÈLE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS