Bande Annonce de LA DOULEURDécouvrez la bande Annonce de LA DOULEUR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/13052/fond/13052_w_500.jpg
Emmanuel Finkiel
Benjamin BiolayBenoît MagimelEmmanuel BourdieuMélanie ThierryShulamit AdarAnne-Lise HeimburgerGrégoire Leprince-RinguetPatrick Lizana

LA DOULEUR

121 mn

Note de SensCritique :

6.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Emmanuel Finkiel.

Casting : Benjamin Biolay, Benoît Magimel, Emmanuel Bourdieu, Mélanie Thierry, Shulamit Adar, Anne-Lise Heimburger, Grégoire Leprince-Ringuet. Patrick Lizana

Synopsis : En juin 1944, Robert Antelme, écrivain et grand résistant, est arrêté et déporté. Son épouse, la romancière Marguerite Duras, qui l'accompagne dans ses combats, est bien décidée à le retrouver. Elle croise Pierre Rabier, l'agent français de la Gestapo qui a participé à l'arrestation de son mari...

Scénario : Emmanuel Finkiel.
Pays : Belgique|France
Tags : Drame, Triangle amoureux français, Adapté d'un roman, Mariages tragiques, Seconde Guerre Mondiale, Résistance, Politique / Histoire.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Bien avant de devenir un film, La Douleur était un livre que Marguerite Duras a écrit en 1985. L’action -si l’on peut l’appeler ainsi - se déroule à la fin de la  Seconde Guerre Mondiale. Marguerite Duras fait alors partie d’un réseau de résistants important, celui dirigé par Morland alias François Mitterrand. Son mari, Roger Antelme, en est un des piliers et vient d’être arrêté par la Gestapo. 

Morte d’inquiétude, elle tente par tous les moyens d’obtenir des informations pour savoir où Antelme a été emmené, comment il est traité. Elle veut surtout lui éviter la déportation. Pour cela, elle se lie avec Pierre Rabier, un agent français de la Gestapo, qui est fasciné par l’écrivain. Elle aussi semble charmée.

Sinon, elle peut compter sur l’amitié fidèle de Dionys, l’adjoint d’Antelme. L’attente n’en reste pas moins cruelle, et les nouvelles ne sont pas bonnes. Même une fois la Libération de Paris bien entamée, Marguerite Duras demeure dans cette expectative insupportable. Antelme reviendra-t-il ? 

Selon Marguerite Duras, qui a un sens aigu de la fiction, c’est presque par hasard qu’elle aurait retrouvé ses notes de l’époque et décidé d’en faire un livre. Un recueil romanesque introspectif et brûlant, intense qui raconte à la fois son engagement, son attente insupportable, la vie qui continue toutefois, avec son lot de bonheurs et de questionnements, notamment sur les sentiments qui la lient désormais à ce mari que sa détention à Dachau et la proximité de la mort ont forcément changé. 

Presque tous les livres de Marguerite Duras ont fini par être adaptés au cinéma. Elle-même a abandonné la littérature pendant une dizaine d’années pour se consacrer à la réalisation tant elle détestait les adaptations qui étaient faites de ses oeuvres. « J’ai eu envie de faire du cinéma parce que les films qu’on faisait avec mes romans étaient pour moi insoutenables. Tous, vraiment, trahissaient le roman écrit par moi mais à un point dont je n’aurais jamais pu imaginer qu’on puisse l’atteindre », a-t-elle écrit.  Qu’aurait-elle donc pensé de cette adaptation de La douleur par Emmanuel Finkiel ?

Sans doute aurait-elle été sensible à la mise en scène modeste, presque légère du dialogue intérieur de l’héroïne, qui guide le déroulement de la narration du film. Parfois floue, parfois filmée en très gros plan, de face ou de dos, Mélanie Thierry donne une dimension tragique et inaccessible à la Marguerite Duras qu’elle interprète ici. Elle entretient aussi l’ambiguïté des sentiments qui la relient à Pierre Rabier, auquel Benoît Magimel offre une puissance et prestance bienvenu, mais aussi à Dyonis, que le détachement habituel de Benjamin Biolay enrichit. La douleur centrée sur cette angoissante attente d’un mari en sursis avait fait l’objet de quelques mises en scène au théâtre, dont une par Patrice Chéreau. Emmanuel Finkiel, le réalisateur de Voyages ou de Je ne suis pas un salaud, s’y risque avec courage et assez peu de moyens. Ce qui l’a obligé à définir ses priorités. Son choix premier a donc été de soigner la qualité de ses interprètes.  

Radicale de la douleur

La tentation est vive, durant le film, de se référer au titre pour évoquer l’expérience du spectateur : La douleur n’est pas un film facile, et les sentiments qui l’habitent, le submergent, voire le débordent, forment une expérience audacieuse, voire radicale. Alors ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

Le début de l'absence est comme la fin d'une vie

Jamais frontière entre cinéma et littérature n’a été aussi mince ! Il fallait bien de l’audace pour s’attaquer à l’adaptation de cette nouvelle, il fallait bien le talent pour y réussir. Depuis l’extraordinaire « Voyages », son premier long métrage, Emmanuel ...

Lire la suite
10
Fritz Langueur

L’attente, pire tourment ...

En 1985, Marguerite Duras publie « La Douleur », recueil de récits essentiellement autobiographiques, centrés autour du plus long d’entre eux, éponyme, et inspirés des cahiers de guerre qu’elle a tenus durant et après la détention de son mari, Robert Antelme, entre ...

Lire la suite
9
Anne Schneider
 
le contexte
A voir également
Affiche du film LE RÈGNE DE LA BEAUTÉ

à partir de

3.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Nid de guêpes

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Mariage (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA REINE MARGOT (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS LA BRUME

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GASTON LAGAFFE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE FORTRESS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARIE MADELEINE

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA MORT DE STALINE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés